jeudi 24 décembre 2015

Bilan Jeux vidéo 2015


2015 se termine enfin (ou déjà ?) et il est temps de faire mon petit bilan jeux-vidéo qui est loin d'être morose. En effet, j'ai terminé pas mal de jeux et les déceptions ne sont guère nombreuses.
Au total on a donc 16 jeux dont 12 Rpgs quand même.

Le top 3 RPG

3 - Lufia Curse of The Sinistrals


 Le synopsis n'est pas très original puisque l'histoire consiste à combattre les sinistrals qui veulent anéantir le monde mais j'ai adoré le casting. Les personnages, en plus de bénéficier d'un charac-design au top sont très attachants et il devient difficile de leur dire au revoir.
Les donjons bénéficient d'énigmes variées et funs et en plus on peut alterner entre les personnages au combat. Petit coup de coeur de fin d'année donc !

2 - The legend of Zelda : A Link Between Worlds



 Ayant détesté les 2 derniers Zelda terminés (Phantom Hourglass et Twilight Princess) j'ai accroché à celui-ci dès les premières minutes. Je n'ai pas joué à Link to The Past et pourtant il y a eu un gros effet nostalgie avec ce Zelda à l'ancienne. Un jeu trop court et trop facile mais que du bonheur !

1 - Dragon Age Inquisition


 Bon vous avez déjà ma review sur mon blog et même si je suis intarissable sur le sujet je vais éviter de remettre le couvert. Malgré ses moult défauts c'est LE jeu de 2015 pour moi et j'ai quand même passé plus de 200 heures sur mes 2 parties réunies...



Le top 3 des 'bonnes surprises RPG'


 3 - Inazuma Eleven

Le foot c'est génial mais seulement dans Inazuma Eleven !

  Une fusion entre RPG/Jeu de foot mâtinée d'une bonne ambiance shônnen. Un jeu qui donne tout simplement la pêche. Encore une fois Level 5 assure !

2 - Criminal Girls

 
Dommage que les collectors NIS soient hors de prix !


 J'avais des à priori négatifs sur ce titre au début mais si on enlève le ridicule des mini-jeux (pourtant amusants...) on a un d-rpg tout ce qu'il y a de plus correct.
Les donjons sont un peu trop vides à mon goût mais les filles plutôt attachantes. On a vraiment envie de les aider à sortir du purgatoire pour atteindre le paradis.
Et puis le système de combat est terriblement efficace et je n'ai pas vu le temps passé !

1 -Demon Gaze




Prometh , ma préférée !

 Dès le début ce dungeon crawler fait forte impression. Les mécaniques de jeu sont bien pensées, on peut choisir son héros parmi des artworks trop classes et composer soi-même son équipe et surtout on vit dans une auberge remplie de barges ! Le casting loufoque est le point fort du jeu et j'ai adoré le contraste ambiance bon enfant/fin du monde (comme dans Lufia Curse of the Sinistrals et pas mal d'autres j-rpgs). Certains combats m'ont donné du fil à retordre et j'étais assez fière de le finir ! XD Si j'avais moins de jeux à faire je retournerais bien à la chasse aux démons. ^^



Le top RPG ratés

  Cette année c'est Nintendo qui rafle tous les prix de cette catégorie donc on applaudit bien fort s'il vous plaît !

2 - Mario et Luigi Paper Jam

  Beaucoup de potentiel gâché pour ce Mario et Luigi. Le jeu aurait pu être complètement délirant du début à la fin mais on sent un gros manque d'inspiration et une certaine fainéantise. Le résultat est très fade et ne présage rien de bon pour les futurs 'Mario et Luigi.

Bonjour les ennuis !

1 - Paper Mario Sticker Star 

  J'avais un peu enterré les 'Paper Mario' après avoir joué à l'opus sur wii donc je ne m'attendais à rien et effectivement 'Rien' résume parfaitement ce jeu.
Faire interagir les stickers et les décors était une bonne idée mais au final tout ce qu'on fait dans ce jeu c'est acheter et choisir ses stickers. Les combats ne rapportent pas de points d'expérience et on ne peut utiliser aucun attaque spéciale 'traditionnelle'... Il faut juste cliquer sur les stickers en espérant avoir embarqué le bon car chaque boss a une faiblesse contre un sticker en particulier.

Un jeu profitable aux vendeurs de Stickers en tout cas.


  Hors Rpg on peut dire que j'ai pris une grosse claque en découvrant le tout premier DanganRonpa sur ps vita, une véritable tuerie dans tous les sens du terme. Je ne vais pas en parler plus, il faut y jouer c'est tout ! Je suis certaine que vous aussi vous passerez du bon temps avec Monokuma. ^^

  Et j'ai également succombé au charme d'Harada dans Hakuoki : Memories of The Shinsengumi sur 3ds qui est probablement l'un des meilleurs otome game au monde.

  Pour 2016 je n'ai pas d'attentes spécifiques mais j'ai une wishlist qui ne cesse de s'agrandir. En plus j'ai acheté une WII U pour noël donc j'ai un emploi du temps jeux vidéo très chargé...

Voilà, c'est terminé pour le petit bilan. Passez de bonnes fêtes de fin d'année!





vendredi 27 novembre 2015

Dragon Age Inquisition : Les Crocs d'Hakkon



  Après la petite pause coloriage il est grand temps de revenir aux jeux vidéo et pour cet article on va rester sur Dragon Age Inquisition qui était le sujet de ma dernière review. En ce moment je refais une partie et mes impressions n'ont pas changées. Par contre j'ai une préférence pour ma mage humaine (désolée ma naine si tu lis ces lignes en ce moment). Je n'aime pas jouer cette classe d'habitude mais je trouve qu'elle sied bien à cet opus. Déjà à cause du conflit qui oppose mages et templiers et ensuite parce qu'elle apporte un petit truc en plus à la romance 'Cullen' qui serait encore plus plate sans cette spécificité. Faut dire qu'Iron Bull, avec du recul, ne m'a pas marqué plus que ça non plus mais la barre fut placée si haut dans Dragon Age Origins que les gars de Bioware auront du mal à faire mieux niveau romance... Quoique, avec un peu de bonne volonté peut-être ?

Cassandra en a marre des dlc (oui mon équipe se fait bousiller: se battre ou prendre des selfies il faut choisir)
  Les dlc c'est une tradition chez Bioware et EA et vous pouvez être sûrs que certains auront leur importance dans l'opus suivant. Et oui c'est  un peu comme s'ils arrachaient une page d'un livre (celle qui contient une scène importante bien sûr) pour vous la vendre ! Cette pratique est juste démoniaque. C'est ainsi qu'on se retrouve à affronter Corrypheus le grand méchant d'Inquisition dans le dlc Legacy de Dragon Age 2 d'ailleurs ! En bref si vous vous sentez largué durant certaines scènes c'est sûrement pour cela. Il faut aussi noter qu'ils font désormais la même chose pour placer leurs produits dérivés comme leurs romans. Dans Inquisition des personnages dont on ne connaît pas l'existence sont mentionnés comme ça ; d'une manière complètement abrupte. Donc si tu n'as pas lu Asunder ou l'Empire Masqué c'est tant pis pour ta tronche...

Donc on va revenir aux dlc et on commence par Les Crocs d'Hakkon



   Pour ce premier dlc on sent les gars de Bioware à court d'idées (comme dans Inquisition quoi ...) et c'est 800 ans en arrière qu'ils ont trouvé la solution. Et oui il y a 800 ans le 1er Inquisiteur a disparu dans la nature et même si vous vous en moquez royalement il va falloir être sympa. Après tout, c'est le seul gars au monde à avoir exercé le même job que vous.
Heureusement un jeune professeur orlésien vous a mâché le travail et sait où l'Inquisiteur s'est rendu pour la dernière fois : au Cirque des Dorsales (nan pas celui avec les clowns et les otaris).

Euh... hourra ? XD

  Le Cirque des Dorsales est une contrée sauvage de Férelden et c'est surtout une nouvelle map pour votre plus grand bonheur. Et oui vous en rêviez et ils l'ont fait !! Vous allez pouvoir à nouveau reboucher les trous dans le ciel, ramasser des petits éclats, résoudre les énigmes si complexes des astrariums ou encore poser vos tentes un peu partout et même dans les arbres cette fois !
 Honnêtement les deux premières heures furent tellement chiantes que j'ai failli abandonner le jeu. Le paysage était sympa mais la végétation me paraissait calquée sur celles des Terres d'Harbor, il y avait de nouveaux ennemis mais ils ne voulaient pas crever rapidement avec leurs barrières protectrices.
  C'est une fois le village de Rochours atteint que j'ai commencé à prendre mon pied. Les abords du village sont magnifiques, on a un bord de mer à couper le souffle et un petit marais à l'ambiance glauque. Le village est plein de vie et d'animations ; les alvars de Rochours semblent toujours fort occupés et vous proposeront quelques quêtes sympas. Il y a même des commerces dont un qui offre des meubles d'assez mauvais goût pour votre Fort Céleste.

On cherche des champignons pour la soupe de ce soir et ceux-là ont l'air délicieux !
Rien à reprocher au point de vue esthétique finalement. La map est juste magnifique et c'est le gros point fort de ce dlc !

Dans le Cirque des Dorsales vous ne rencontrez pas seulement les alvars de Rochours mais aussi la bande Des Crocs d'Hakkon et c'est là que ça se complique pour l'Inquisition. Qui est Hakkon ? Rien à voir avec le rappeur, Hakkon est le dieu alvar de la guerre et les membres de son fan-club officiel se nomment les hakkonites. Bien entendu ils espèrent vous éliminer, envahir Ferelden et ressusciter leur dieu qui voudra sûrement tout bousiller comme Corrypheus... Question originalité c'est donc complètement loupé et je ne parle même pas de la petite influence Skyrim Dragonborn. La trame principale est naze et même si certaines quêtes annexes essaient de se démarquer on ne quitte pas la zone du 'sympa sans plus'. On a quand même un vrai donjon final avec plusieurs boss et plein de nouveaux objets. Il y a pas mal d'armes inédites, quelques armures (plus rares ça) et de nouveaux matériaux de construction mais rien de folichon non plus. 

"Depuis que je travaille en boucherie je n'arrête pas de tâcher mes vêtements" Inquisitrice Alicia Trevelyan

  La durée de vie est de 12 heures. C'est conséquent pour un dlc mais de là à nous le faire payer 15 euros à la sortie c'est exagéré. Vous risquez de me dire qu'Awakening n'était guère plus long et coûtait plus cher. Cette extension avait également pas mal de défauts mais il faut reconnaître que nous étions toujours dans l'action alors que là ce sont les déplacements qui nous prennent la plupart de notre temps. Et oui vive les quêtes mmo, fedex and co. De plus, l'aventure est pauvre en dialogues ; la plus bavarde se révèlera être l'éclaireuse Harding qui semble être mise sur le devant de la scène.

Pour conclure, ce premier dlc n'est pas raté il est simplement à l'image d'Inquisition. Le Cirque des Dorsales est dans la continuité des autres maps et reste plus agréable que les Plaines Sifflantes ou l'Emprise du Lion. Je me suis amusée mais le résultat est sympa sans plus et le tout est très vite oubliable ! Je conseille donc de faire comme moi et d'attendre les promotions.

Ma note : 13/20 ou 14 (en fait je ne devrais plus mettre de notes...)